les espaces collaboratif

Comment mettre l’hybridation des espaces de travail au service de l’entreprise et de ses employés ?

Nous l’avons souligné dans notre dernière newsletter et ici même, le mot “hybride” est partout. On parle de bureau hybride, de mode de travail hybride, d’hybridation des espaces… 

Aujourd’hui, nous faisons le point sur une tendance. En effet, dans un monde du travail post-pandémie, il est urgent de repenser l’espace de travail pour plus de collaboration.

L’espace de travail collaboratif au secours de l’entreprise et de ses employés, avides de flexibilité et de rencontres. 

66% des décideurs d’entreprise envisagent de repenser les espaces physiques pour mieux s’adapter aux environnements de travail hybrides. Et on ne peut que les encourager à passer à l’acte. Même si c’est toute une culture organisationnelle qui doit se mettre en place, physiquement, l’aménagement du bureau et son ameublement peuvent accompagner ce changement. Le mobilier de bureau a plus que jamais sa place à prendre dans ce mouvement, il peut aider à recréer ces rencontres, à favoriser le travail collaboratif en phase avec les nouvelles attentes et façons de travailler des collaborateurs.

Vers un hub collaboratif

Car la grande mission qui attend le bureau, c’est de devenir un Hub de rencontre énergisant et bienveillant, qui permet les rencontres informelles et encourage la collaboration. Les salariés se retrouveront désormais au bureau pour se réunir, pour collaborer, échanger et pour garder du lien social. Ainsi, les espaces collaboratifs occupent une place prépondérante avec du mobilier modulaire au design convivial pour accompagner ces nouvelles habitudes.

Si ce que viendront chercher les collaborateurs ce sont d’abord des espaces formels où le mobilier professionnel offre des conditions plus adéquates de productivité et de concentration qu’à la maison, le mobilier prisé sera aussi celui qui propose des bulles de collaboration à l’ère de l’open space, celui qui ritualise les échanges. Un mobilier qui invite à la prise de parole, plus informel. Il favorise la communication dans des endroits parfois inattendus, pour une ambiance de travail motivante. Dans l’open space, en augmentant les assises, on peut agripper un pouf pour discuter d’un point au bureau d’un collègue. À côté des bureaux, dans des alcôves acoustiques, bulles de travail, ou box de réunion, on se rassemble en toute confidentialité.  

Des espaces redessinés et repensés

Dans la salle de réunion, la grande table intimidante et hiérarchisée a vécu. On casse les codes de cet endroit où l’on n’osait plus prendre la parole, et on libère l’espace pour encourager le mouvement et la station debout. On la dote d’un tableau écritoire, de tables mobiles qui se rabattent en un mouvement. 

Le mode de travail en projet a besoin lui aussi de son espace dédié, différent de la salle de réunion. Un lieu central, cœur palpitant. L’espace y sera aménagé de façon à encourager la pratique du Design Thinking,  pour tous les créatifs, et les“makers”. On multiplie les tables, les assises. On laisse la créativité s’exprimer sans se préoccuper de ranger après exercice : les post-its pourront rester sur les murs et le panneau blanc ne sera pas effacé après une journée agitée en idées. Un endroit où les idées explosent, s’alimentent de plus belle à l’arrivée soudaine d’un collègue de passage.  Dr Bayms dans le rapport Microsoft nous partage cette expérience : dans le lab où elle travaille, les collaborateurs utilisent souvent les tableaux blancs écritoires. Et lorsque d’autres personnes se promènent et voient le tableau blanc, cela stimule l’innovation. Ce type d’environnement a conduit à des études et des projets qui ne se seraient pas produits si ce tableau blanc n’avait pas été exposé, explique-t-elle.

En jouant sur son design, le mobilier collaboratif  va aussi permettre de concevoir des espaces de découverte en dehors des habituelles salles de réunion. Des auditoriums par exemple, équipés de gradins et d’estrades comme la Montmartre, sont le lieu du rassemblement ouvert et collaboratif, basé sur l’interaction entre les individus. Mobilier pour la transmission de la connaissance, on y reçoit de plus en plus des intervenants externes le temps d’une conférence, ou des collaborateurs internes pour la présentation d’un projet. 

Les espaces informels prennent le pouvoir

Enfin, une partie du mobilier de bureau collaboratif doit aussi embrasser la culture de la pause, de la détente. Un mobilier convivial, joueur ou relaxant, qui conçoit parfois de drôles d’endroits pour une rencontre. Vous avez peut-être en tête le baby-foot, mais cela peut aussi être un espace de jeux où trônent les consoles et les échecs. Des salles de sieste ou de silence. Sans oublier l’extérieur, où le meuble de design, entre chaise longue et balançoire, vient agrémenter de points de rencontre et d’inspiration un jardin pensé pour ses promeneurs … En somme, des lieux de récréation qui invitent à s’évader du travail, aussi. Car pour nourrir les idées et la créativité, il faut aussi respecter des moments de “breaks”, d’autant plus dans un monde du travail à distance ou hybride. Pour reprendre les mots de la chercheuse Mary Donohu, fondatrice de “The Digital Wellness” : “nous avons tous des idées, la clé est de donner à nos cerveaux du temps et de l’espace pour les former”. De l’espace ? C’est justement ce que promet le mobilier collaboratif !

Previous Post Next Post

You Might Also Like